La langue
Accès
Média sociaux
Des liens
Informations de contact
Adresse

1268 Cowie
Granby, Québec, Canada
J2J 0H2

Courriel

info@autodromegranby.com

Téléphone

450-375-3055

Mémorial de la Terre Battue

Qu’est-ce que le « Mémorial de la terre battue » ?

La création du « Mémorial de la terre battue » a pour but ultime de rendre hommage à nos grands coureurs, organisateurs et propriétaires qui ont consacré leur vie par passion au stock car sur terre battue Québécois. Au fil des ans, ces artisans ont marqué plusieurs générations avec leurs prouesses en piste ou leurs innovations hors-piste sur les différents tracés Québécois de 1951 à aujourd’hui. Ils ont participé à l’évolution et à la promotion de notre sport à travers le temps. C’est assurément grâce à eux que notre sport est toujours bien en vie en 2014. Il était indéniable que nous devions souligner leurs exploits au grand public. Nous trouvions impensable de ne pas conserver les origines de notre sport à tout jamais.

Fait important à souligner, ce projet n’est pas affilié avec l’Autodrome Granby. Cependant, celle-ci agira en tant que hôte des cérémonies d’intronisation et sera le point de vote virtuel pour les amateurs de stock car sur terre battue.

Admissibilité des candidatures au mémorial de la terre battue :

Pour être admis au Mémorial de la terre battue, le parcours de chaque candidature devra passer devant un jury formé de messieurs Serge St-Sauveur, Gaston Salvas, Richard Bertrand, Claude Brouillard, Dave Paryzo et Anthony Marcotte. Il est possible que ce dernier cède son vote à la personne de son choix quand la sélection s’arrêtera sur des pilotes ou dirigeants ayant marqués une autre époque que la sienne. De plus, la participation totale du public sur les réseaux sociaux comptera pour un vote. Chaque année, 3 candidats feront leur entrée au Temple, que ce soit des pilotes, membres d’équipes, officiels, bâtisseurs, membres des médias ou toute autres personnes ayants marquées le stock car sur terre battue au Québec.

Pour le coureur, l’officiel, le constructeur ou le propriétaire de voiture de courses, la personne doit avoir pris sa retraite du monde des courses depuis au moins trois ans. Avec l’accord total du comité, un talent exceptionnel pourrait être intronisé avant les trois années réglementaires. Pour ce faire, un tel candidat exceptionnel devra réunir 100% des votes des gens réunis autour de la table.

Un candidat pourra être intronisé au Mémorial même après son décès à titre posthume. Des membres de la famille et des amis proches du candidat seront invités à représenter la personne lors de la cérémonie d’intronisation.

Comment fonctionnera le vote :

Les membres du comité devront choisir parmi une liste de 10 candidats chaque année. Ils devront choisir dans cette liste 5 candidats par ordre simple de pointage. Par exemple, le juré 1 choisit Pierre Loubier (nom fictif) comme 1er choix. Un tel vote vaut 5 points. Le 2e vote comptera pour 4 points, et ainsi de suite.

Ce sera le même principe pour le vote du public via le site web du Mémorial. Le candidat ayant reçu le plus de votes obtiendra 5 points, jusqu’au cinquième candidat qui en recevra 1. Ces points seront comptabilisés à la suite du vote de notre jury. C’est à ce moment que nous connaîtrons l’identité des trois candidats qui seront intronisés au Mémorial de la terre battue.

Comment entrer sur la liste d’admissibilité ?

Une liste de 10 candidats a été élaborée pour leur impact dans les premières années de la course sur terre battue au Québec. Ces dix noms qui vous seront bientôt divulgués ont été unanimement choisis pour représenter la 1ère cohorte d’admissibilité. Ces 10 candidats pourront faire partie de la liste pour les trois prochaines années.

Chaque année, le Mémorial accueillera trois candidats. Ceux-ci seront remplacés sur la liste par trois autres et ainsi de suite chaque année. Un candidat qui ne sera pas choisi par le comité après trois ans sera exclu de la liste pour les cinq années suivantes pour permettre à d’autres personnages marquants de la terre battue de se retrouver sur la liste. Ce candidat pourra ensuite revenir sur la liste cinq ans plus tard si les membres du comité jugent la candidature appropriée.

Une telle formule permettra à plus de candidats d’avoir accès à la fameuse liste d’accès au temple plus rapidement. Et il n’est pas dit qu’après l’exclusion de la liste, ce candidat ne sera pas un introduit dans quelques années.

Nos partenaires

Contactez-nous